pour une anthropologie des milieux sonores
Header
Séminaire international « Espace-son » de l’Université Paris-Lumières, avec Agostino Di Scipio
logos upl

Séminaire international

Espace-son. Approche interdisciplinaire des milieux sonores

sous la direction de Christine Guillebaud, Rosalia Martinez, Makis Solomos

Musidanse (Université Paris 8), Crem (CNRS/Université Paris-Ouest), avec le soutien de l’Université Paris-Lumières

Renseignements : christine.guillebaud@cnrs.frrosaliamartinez@sfr.frMakis.Solomos@univ-paris8.fr

 

MARDI 15 décembre, 18h

Université Paris 8, salle A0166

Agostino DI SCIPIO (compositeur, conservatoire d’Aquila, Italie)

« Le son en situation. Espace, environnement, niche »

 

Agostino Di Scipio (Naples, 1962), compositeur, artiste sonore, chercheur. Il commença en tant qu’autodidacte, et plus tard obtint un diplôme en Composition et en Musique Electronique au Conservatoire de L’Aquila. Il assista aussi aux séminaires de Musique Informatique au Centre Sonologie Computationelle de l’Université de Padoue. Sa production compte aussi bien des œuvres pour instrumentistes avec live-electronics que des installations sonores, des œuvres électroacoustiques et quelques œuvres musicales purement instrumentales. Dans ses œuvres, il travaille sur des pratiques non conventionnelles de génération et transmission du son, souvent centrées sur la relation « homme-machine-environnement » (notamment dans la série Audible Ecosystemics et la série plus récente Modes d’interference). Artiste DAAD à Berlin (2004-2005), artiste-en-résidence du ZKM (Karlsruhe, 2005-06) et d’autres institutions. Une exposition solo avec ses installations sonores a eu lieu à la Galerie Mario Mazzoli (Berlin, 2011). Un numéro monographique de Contemporary Music Review a été recemment dedié au travail de Di Scipio (sous la direction de Makis Solomos). Professeur en Composition de Musique Electroacoustique au Conservatoire de Naples (2001-2013), Edgar Varèse Professor à la Technische Universität de Berlin (2007-2008), Di Scipio a été invité de plusieurs autres institutions universitaires. Il s’occupe particulièrement des méthodes et de l’histoire des technologies du son e de la musique, et leurs implications cognitives et culturelles (voire le livre Pensare le tecnologie del suono e della musica, Editoriale Scientifica, Napoli, 2012). Directeur de rédaction de la traduction italienne de Heidegger, Hölderlin & John Cage de Michael Eldred (Semar, 2000) et de Universi del suono de Iannis Xenakis (LIM/Ricordi, 2003).

login