pour une anthropologie des milieux sonores
Header
Séminaire international « Espace-son » de l’Université Paris-Lumières, avec Jonathan Sterne
logos upl

Séminaire international

Espace-son. Approche interdisciplinaire des milieux sonores

sous la direction de Christine Guillebaud, Rosalia Martinez, Makis Solomos

Musidanse (Université Paris 8), Crem (CNRS/Université Paris-Ouest), avec le soutien de l’Université Paris-Lumières

 

Ce séminaire abordera divers milieux sonores artistiques et quotidiens sur la base d’analyses musicales, d’ethnographies et d’analyses acoustiques de sites (théâtres, salles de concert, lieux de culte, etc.) ou encore d’espaces publics extérieurs (marchés, places, quartiers etc.). Il s’occupera également de la perception et de la représentation culturelle de lieux naturels. Le projet vise à comprendre les processus communs à l’œuvre dans la production et la perception de ces espaces, d’un point de vue sensible ; ce qui amènera à s’intéresser en particulier aux modalités d’attention au sonore, aux représentations et discours s’y référant, et aux imaginaires associés. Il portera une attention particulière à la relation qu’établissent des musiciens et des artistes sonores aux milieux sonores quotidiens en vue de la création d’œuvres originales.

Renseignements : christine.guillebaud@cnrs.frrosaliamartinez@sfr.frMakis.Solomos@univ-paris8.fr

 

Jeudi 19 novembre 2015, 18h-20h, Université Paris 8

(en partenariat avec la Philharmonie de Paris et le séminaire de Musidanse)

 

Jonathan Sterne, « Space Within Space: Artificial Reverb and the Plasticity of Echoes »

Répondant : Guillaume Loizillon

Université Paris 8, métro Saint-Denis Université, salle A010

 

Jonathan Sterne est Professeur et titulaire de la chaire McGill de Culture et de technologie au département d’histoire de l’art et des études de communication à McGill University . Il est l’auteur de MP3: The Meaning of a Format (Duke 2012), The Audible Past: Cultural Origins of Sound Reproduction ( Duke, 2003, ouvrage qui vient d’être traduit en français : Une histoire de la modernité sonore , coédition La Découverte/Philharmonie de Paris) et de plusieurs articles sur les médias, les technologies et les politiques de la culture. Il est l’un des spécialistes les plus importants des sound studies , et a également édité The Sound Studies Reader (Routledge, 2012).

 

What does it mean to represent acoustic space acoustically? What can we learn about social space by starting with sound? This essay uses an analysis of the history of artificial reverberation to begin the project of a differential theory of sonic space. The paper provides a schematic account of how artificial reverb works aesthetically and technically, as well as a reverbless condition on which it depends, which I call “the detachable echo.” Through the connected aesthetic and technical histories of artificial reverberation, we will consider anew indexicality and realism in sonic representation, and the informationalization of physical space—epitomized today in augmented and mixed reality applications.                

login