pour une anthropologie des milieux sonores
Header
Sound & Image

Listening to the World (2017) on Radio France Internationale

rfi_afriqueEn 2017, Radio France Internationale propose une nouvelle série de  cartes postales sonores dans « Ecouter Paris, Ecouter les villes du monde » réalisée avec les anthropologues de  MILSON (milson.fr), un programme du Centre de recherche en ethnomusicologie du CNRS qui étudie et raconte la diversité des sociétés du monde à travers ses milieux sonores.

 

Les samedis à 04h26, et 18 h26 (heure de Paris) vers toutes les cibles. A 07h55 (heure de Paris) vers le monde (sauf l’Afrique).

1. Ecouter les sons sacrés au Ladakh dans la cour du monastère de Likir (1/2)

Par Monica Fantini
Cérémonie de puja, une cérémonie religieuse du Bouddhisme tibétain.© Olivier Féraud

Au Ladakh, au nord de l’Inde, tous les habitants du village sont rassemblés dans la cour du monastère de Likir pour assister à une puja, une cérémonie religieuse du bouddhisme tibétain, en honneur du puissant Dieu Djik-djet.

Ecouter les sons sacrés au Ladakh a été réalisé en collaboration avec les anthropologues de Milson,  un programme du Centre de recherche en ethnomusicologie (CNRS) qui étudie et raconte la diversité des sociétés du monde à travers ses milieux sonores.

Les captations sonores au Ladakh ont été réalisées par Olivier Féraud en 2006.

Lien
Olivier Féraud est luthier, musicien et anthropologue, il est l’auteur de la thèse Voix Publiques. Environnements sonores, représentations et usages d’habitation dans un quartier populaire de Naples et de plusieurs réalisations sonores.
– Le site Milson, les anthropologues des milieux sonores

 


2. Ecouter les sons sacrés du Ladakh, au sommet d’un rocher 2/2

Par Monica Fantini
©Olivier Féraud

ECOUTER LE PODCAST

Sur un rocher situé au-dessus du monastère de Likir au Ladakh, aux sources du fleuve Indus, a lieu une puja, une cérémonie religieuse du bouddhisme tibétain. L’huile jetée dans le feu de bouses de yack, les sons des hautbois, des tambours, des cymbales et les prières récitées par les moines sont des offrandes sonores faites aux divinités pour favoriser les récoltes.

Ecouter les sons sacrés au Ladakh a été réalisé en collaboration avec les anthropologues de Milson, un programme du Centre de recherche en ethnomusicologie (CNRS) qui étudie et raconte la diversité des sociétés du monde à travers ses milieux sonores.


Les captations sonores au Ladakh ont été réalisées par Olivier Féraud en 2006.
Lien
Olivier Féraud est luthier, musicien et anthropologue, il est l’auteur de la thèse Voix Publiques. Environnements sonores, représentations et usages d’habitation dans un quartier populaire de Naples et de plusieurs réalisations sonores.
– Le site Milson, les anthropologues des milieux sonores

 


3. Ecouter la forêt guyanaise

Par Monica Fantini
Réserve naturelle des Nouragues, 2012R. Le Guen

Dans les années 1950, l’ingénieur géographe Jean-Marcel Hurault (1917-2005) a enregistré la forêt en Guyane française. La forêt est un écosystème, un lieu de vie, de ressources, de travail ; elle s’invite dans les créations humaines. Les hommes y travaillent le bois, partent en chasse ou bien encore se réunissent pour des rituels musicaux.

Ecouter la forêt guyanaise a été réalisé en collaboration avec les anthropologues de Milson, un programme du Centre de recherche en ethnomusicologie (CNRS) qui étudie et raconte la diversité des sociétés du monde à travers ses milieux sonores.

Les extraits sont tirés du Corpus d’archives sonores de Guyane de Jean-Marcel Hurault.

Provenance : Archives sonores CNRS – Musée de l’Homme, gérées par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM du LESC, UMR 7186 CNRS – Université Paris Nanterre) avec le soutien du ministère de la Culture.

 

Une émission préparée par Christine Guillebaud, Aude Julien Da Cruz Lima et Solène Cairoli.

Pour aller plus loin :

Le site Milson, les anthropologues des milieux sonores

 


4. Ecouter les bruits du travail en Indonésie

Par Monica Fantini
© IamNotUnique

 

ECOUTER LE PODCAST

L’anthropologue John Blacking définissait la musique comme du «son humainement organisé». Les outils de travail font-ils de la musique ? En Indonésie, le pilage du riz a son rythme et sa texture sonore. Les pilons de mortier sont intégrés au rythme des cérémonies rituelles.

Ecouter les bruits du travail en Indonésie a été réalisé en collaboration avec les anthropologues de MILSON, un programme du Centre de recherche en ethnomusicologie (CNRS – UPN) qui étudie et raconte la diversité des sociétés du monde à travers ses milieux sonores.

Enregistrements sonores collectés en Indonésie entre 1956 et 1993, consultation en accès public.

Provenance : Archives sonores CNRS – Musée de l’Homme, gérées par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM du LESC, UMR 7186 CNRS – Université Paris Nanterre) avec le soutien du Ministère de la Culture.

 

Une émission préparée par Christine Guillebaud, Aude Julien Da Cruz Lima et Solène Cairoli.

 

Pour aller plus loin :

Le site Milson, les anthropologues des milieux sonores

 


5. Ecouter les musiques de pierre et d’eau

Par Monica Fantini

Comment les éléments naturels sonnent-ils ? L’ethnomusicologue Pierre Sallée (1933-1987) a étudié les milieux sonores du Togo et du Gabon dans les années 1960-1970. Au Gabon, la baignade en famille est un moment de jeu rythmique. Ce sont les tambours d’eau. Au Togo, les musiciens agencent les pierres en instruments. On les appelle les lithophones.

Cette émission a été réalisée avec les anthropologues de MILSON , un programme du Centre de recherche en ethnomusicologie (CNRS – UPN) qui étudie et raconte la diversité des sociétés du monde à travers ses milieux sonores. Elle a été préparée par Christine Guillebaud, Renaud Brizard et Aude Julien Da Cruz Lima.

 

Archives sonores CNRS – Musée de l’Homme, gérées par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM-LESC, CNRS – Université Paris Nanterre) avec le soutien du ministère de la Culture et la Communication.

 


6. Ecouter les gares en Inde avec Christine Guillebaud

Par Monica Fantini

Les gares sont des lieux de mouvement, de commerce, de vie ordinaire. Dans la gare ferroviaire, la voix d’annonce prend le monopole pour orienter les passagers et limiter les files d’attente. Dans la gare routière, les voix des harangueurs émergent de toute part. Elles captent l’attention des voyageurs à destination de Palakkad, Kodungallur, Pichidam, Vellur, Guruvayur…

« Ecouter les gares en Inde » a été réalisée avec les anthropologues de MILSON, un programme du Centre de recherche en ethnomusicologie (CNRS – UPN) qui étudie et raconte la diversité des sociétés du monde à travers ses milieux sonores.

Les captations sonores au Tamil Nadu (2008) et au Kerala (2016) ont été réalisées par Christine Guillebaud et Vincent Rioux.

Christine Guillebaud est chercheure au CNRS, elle dirige le programme MILSON – 2017 Toward an anthropology of Ambient Sound. New-York/London : Routledge studies in Anthropology

 


7. Ecouter le Monde dans les transports en commun

Par Monica Fantini
Dessin tiré de «Ecouter le monde dans les transports en commun».S.Bâ

 

Au moment où l’un se rend au travail à Chennai en Inde, comment l’autre commence-t-il sa journée à Dakar, la capitale sénégalaise ou dans cette ville si touristique qu’est Venise ? Quels bruits accompagnent les usagers des transports en commun du monde ?

 

Ecouter le Monde dans les transports en commun a été enregistré par Christine Guillebaud à Chennai, Michel Créïs à Venise, Monica Fantini à Dakar.

 


login